Arequipa, la ville blanche

les cours de français sur l’île Amantani se sont terminés une semaine avant mon départ. J’ai profité d’être proche d’Arequipa pour y passer 1 jours te je n’ai pas regretté cette décision.

Après une heure de bateau et 5h de bus, je suis arrivée à la ville blanche. Elle est surnommée ainsi à cause de la couleur des monuments qui sont tous blanc.

Le premier soir, je n’ai pas fait grand chose, j’ai arpenté les rues du centre ville. J’ai mangé une super crêpe dans une crêperie tenue par une bretonne, ça m’a fait du bien ! Puis le soir j’ai mangé dans un petit restaurant qui proposait un plateau de fromage péruvien avec un verre de vin rouge et des olives. Je me suis ensuite couchée de bonne heure pour profiter pleinement du jour suivant.

Réveil matinal, j’ai appelé ma famille et une amie qui voyage en Asie puis j’ai pris mon petit déjeuner.

Dès l’ouverture du couvent Santa Catalina, j’y suis allée. Moi qui n’aime pas spécialement les églises et autres lieux religieux, j’ai clairement adoré ce couvent ! J’y suis restée 3 heures à visiter, me promener et faire des photos. Le lieu est magnifique avec des couleurs éclatantes (orange et bleue). Il faisait très beau et très chaud, j’ai bien profité du lieu.

Le midi, j’ai mangé dans un super restaurant français. Pour 2€50, j’ai mangé une salade courgette aubergine, des lasagnes végétariennes avec de la ratatouille et une boisson.

En début d’après-midi, j’ai fait une visite guidée du centre ville d’Arequipa. La visite était intéressante et l’a permis de découvrir des monuments cachés dans des cours intérieurs. En fin d’après-midi, j’ai acheté quelques souvenirs puis je suis allée à la poste locale pour envoyer un colis à ma famille en France. Ce n’était pas des plus reposant, j’ai fait au moins 3 aller-retour du bureau de poste à d’autres commerces pour acheter un carton, faire des photocopies, acheter du scotch… Ils n’étaient pas très aimables, je ne pensais pas que le colis allait arriver. Au final, ma mère l’a reçu semaines plus tard.

Après cette journée, j’ai mangé puis je suis montée dans une bus de nuit pour rentrer à Amantani.

les cours de français sur l’île Amantani se sont terminés une semaine avant mon départ. J’ai profité d’être proche d’Arequipa pour y passer 1 jours te je n’ai pas regretté cette décision.

Après une heure de bateau et 5h de bus, je suis arrivée à la ville blanche. Elle est surnommée ainsi à cause de la couleur des monuments qui sont tous blanc.

Le premier soir, je n’ai pas fait grand chose, j’ai arpenté les rues du centre ville. J’ai mangé une super crêpe dans une crêperie tenue par une bretonne, ça m’a fait du bien ! Puis le soir j’ai mangé dans un petit restaurant qui proposait un plateau de fromage péruvien avec un verre de vin rouge et des olives. Je me suis ensuite couchée de bonne heure pour profiter pleinement du jour suivant.

Réveil matinal, j’ai appelé ma famille et une amie qui voyage en Asie puis j’ai pris mon petit déjeuner.

Dès l’ouverture du couvent Santa Catalina, j’y suis allée. Moi qui n’aime pas spécialement les églises et autres lieux religieux, j’ai clairement adoré ce couvent ! J’y suis restée 3 heures à visiter, me promener et faire des photos. Le lieu est magnifique avec des couleurs éclatantes (orange et bleue). Il faisait très beau et très chaud, j’ai bien profité du lieu.

Le midi, j’ai mangé dans un super restaurant français. Pour 2€50, j’ai mangé une salade courgette aubergine, des lasagnes végétariennes avec de la ratatouille et une boisson.

En début d’après-midi, j’ai fait une visite guidée du centre ville d’Arequipa. La visite était intéressante et l’a permis de découvrir des monuments cachés dans des cours intérieurs. En fin d’après-midi, j’ai acheté quelques souvenirs puis je suis allée à la poste locale pour envoyer un colis à ma famille en France. Ce n’était pas des plus reposant, j’ai fait au moins 3 aller-retour du bureau de poste à d’autres commerces pour acheter un carton, faire des photocopies, acheter du scotch… Ils n’étaient pas très aimables, je ne pensais pas que le colis allait arriver. Au final, ma mère l’a reçu semaines plus tard.

Après cette journée, j’ai mangé puis je suis montée dans une bus de nuit pour rentrer à Amantani.

arequipa2

arequipa1

  Retour