Bien arrivée de l’autre côté du globe

Hier (vendredi 14 septembre), après 11h de vol, je suis arrivée à Aruba, une petite île dans les Caraîbes.

En arrivant, les locaux ont tout de suite étaient très sympas à me parler et essayer de m’aider sans que je ne demande quoi que ce soit. Je suis arrivée sans argent liquide sur moi (ni dollar, ni euro, ni florin – le Florin est la monnaie utilisée à Aruba) et je l’ai un peu regretté quand je n’ai pas réussi à tirer de l’argent à l’aéroport. L’auberge de jeunesse étant à 1h20 de marche, je me suis motivée et je suis partie dans la bonne direction à la recherche d’un bus (même si sans argent, c’est compliqué de payer le bus). Au bord de la route, juste à la sortie de l’aéroport, un pick-up s’arrête et m’a proposée de me déposer dans le centre.

Je suis arrivée à l’auberge de jeunesse vers 16h30, j’ai posé mon sac et je me suis changée pour partir directement à la plage (qui est à 1h de l’auberge). En sortant, James (un aruban de 43 ans habitant à l’auberge avec sa fille de 11 ans) m’arrête pour me dire que je suis folle de partir alors qu’il est déjà 17h. Il m’explique que sur l’île, le soleil se couche à 18h donc que ce n’est pas raisonnable. Il me propose alors de se joindre à eux et d’aller faire des courses pour manger ce soir. J’y vais, je lui explique mon problème d’argent mais que je peux payer directement en carte. Il me sort des liasses de billets et me dit qu’il peut me payer le repas. Nous avons donc commandé une pizza locale d’ici, type Hawaïenne avec de l’ananas et nous avons acheté du rhum d’Aruba pour que je teste les produits locaux. Nous sommes rentrés à l’auberge pour manger et boire avec une suisse qui dort dans mon dortoir.

Entre la nuit à l’aéroport et le décalage horaire qui est de moins 6 heures, je me suis couchée très tôt (21h30) afin de profiter pleinement de mon samedi à Aruba. Dans la soirée/nuit, je me suis déjà faite mangée par les moustiques. J’espère ne pas faire d’allergie sinon je ne pourrai pas faire la meuf sur les photos haha

Sur cette île, il fait très chaud (plus de 30°C) et très humide, je suis toujours dégoulinante de sueur même après une douche. Je vais donc profiter de la fraîcheur matinale (25°C) pour partir à la plage retrouver les palmiers et le sable blanc.

 

  Retour